Des salariés en cage chez Amazon ? Les 5 buzz qui ont retenu notre attention...

Aujourd’hui de plus en plus de sociétés utilisent le buzz comme pratique marketing : « le buzz marketing ».

Cette pratique consiste à utiliser le “bouche à oreille online” en créant un “buzz”, c’est à dire, un coup de pub créatif et surprenant. Il s’agit de ses prospects des agents de communication, des ambassadeurs.

Il s’agissait au départ de l’ensemble des techniques visant à utiliser des phénomènes de buzz pour promouvoir un produit. Cette technique s’est ensuite étendue aux actions de promotion d’un produit ou d’une marque.

L’information est diffusée grâce à un événement, un dispositif ou une action spectaculaire, surprenante ou mémorable associée à une marque. Il génère du bouche à oreille et des retombées médiatiques.

Elle a pour but de créer une réaction et d’attirer l’attention quitte à créer la polémique ou la provocation.

Le relais médiatique est aussi important pour que ce buzz touche encore plus de monde. Il peut se faire à l’aide des vidéos retransmises dans les médias ou encore les plateformes de partage de vidéos.

Les premiers buzz que l’on peut citer sont les suivants : la pub “Wazaaa” de Bud, la marque de bière ou encore le CV parlé et chanté de M. Guegniot.

La particularité de cette technique est qu’elle est extrêmement difficile, voir impossible à contrôler. L’information se diffuse de manière aléatoire, quand elle se diffuse.

Ce qui fait que dans certains cas cette information se retourne contre son « propriétaire » et ternie l’image de l’entreprise concernée. On appelle cela le « Bad Buzz ».

Voyons ensemble quelques buzz qui ont fait l’actualité ces derniers mois, voir ces dernières semaines.

1- Amazon met ses employés en cage

Un buzz très néfaste pour la firme.

Le problème d’éthique y est flagrant et fait grand bruit sur la manière dont Amazon traite ses salariés. L’image des Hommes traités comme des animaux en cage peut facilement nous venir à l’esprit et fait réfléchir à la direction que prend la société de nos jours. Comment les hauts dirigeants considèrent les salariés du bas de la hiérarchie ? Sont-ils vus comme des êtres humains ? Sont-ils considérés comme des pions ou des objets ? Sont-ils même considérés un minimum ?

2- Les téléviseurs 8K

Une actualité plus légère fait également le buzz : des téléviseurs 8K ont vu le jour. Jugés inutile, la technologie 8K rebute pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, beaucoup considéraient qu’il ne servait à rien de faire mieux que la 4K au vu de la qualité déjà exceptionnelle de l’image de celle-ci. De plus, les prix sont rédhibitoires : entre 6 000 et 12 000 euros pour un téléviseur de 75 pouces capable d’afficher jusqu’à 33 millions de pixels, qui est le nombre de pixels prévu pour la 8K. Une taille qui, d’ailleurs, est jugée beaucoup trop grande pour la plupart.

3- Tabac et influence cachée

Plusieurs marques de tabac sont soupçonnées d’avoir payé des influenceurs de manière discrète afin que ceux-ci fassent la promotion du tabac de manière cachée. Le problème que pose ces opérations est que cela va à l’encontre des règles fédérales américaines.

Les influenceurs concernés devaient par exemple mettre des paquets de cigarettes a proximité pour que le paquet soit à l’image, participer à des évènements sponsorisés par une marque de tabac ou se mettre en scène en train de fumer.

De plus, on déplore l’absence des hashtags obligatoires lorsqu’on est sponsorisés par une marque. Les hashtags obligatoires sont les suivants : #Sponsored, #promotion et #Ad. Un véritable bad buzz pour les marques de tabac.

4- Un robot embauché

Le robot Pepper créé par la société Softbank Robotics fait le buzz. Il a été embauché et fait maintenant partie de l’entreprise TUI. Tout comme un salarié humain il aura une fiche de poste, des missions, et sera évalué.

Seule interrogation : touchera-t-il un salaire comme nous ?

Cette actualité nous pose une fois de plus la question de l’avenir de la société vis-à-vis de la robotique et de l’intelligence artificielle. Va-t-on petit à petit être remplacés par des robots au travail ? Est-ce le début d’une nouvelle ère ?

5- Des détenus sollicités pour du travail

Dans le Midwest aux États-Unis, certains marchés tels que le BTP, par exemple, choisissent d’embaucher des détenus, des anciens détenus, ou encore des toxicomanes. En effet, il est de plus en plus difficile de trouver de nouvelles recrues dans un contexte où le chômage est de 4%. Est-ce l’eldorado du travail ? A vous de juger.

Dans les cas de Bad Buzz les entreprises doivent agir pour palier à l’image dégradée qui s’en suit. Mais il est difficile de changer son image lorsque celle-ci est au plus bas et que la société qui en est victime subit les critiques des internautes.

Une des solutions est d’anticiper les moindres dérives d’une opération de buzz que l’on souhaite lancer, pour préparer du contenu à l’avance. La raison est qu’il faut le sortir le plus tôt possible afin de désamorcer la situation au plus vite. Car plus vous attendez pour réagir plus la situation s’envenime.

Une des plus grosses erreurs commises par les entreprises est d’ailleurs de laisser les choses telles qu’elles sont et faire comme si elles n’existaient pas. Il faut au contraire y faire face et prendre le taureau par les cornes soit en admettant une « erreur » et en s’en excusant, soit en s’expliquant.

De nos jours de plus en plus de sociétés utilisent le buzz, ou en tout cas, essayent de s’en servir. Car une information ne circule pas toujours et fait souvent un flop. Cependant, n’y a-t-il pas une limite à cette technique ? Cette technique est très peu couteuse mais rapporte-t-elle ? Il est important de se poser des questions car à l’heure actuelle il n’existe pas d’outil capable de mesurer les retombées d’une telle opération.